Accueil > Cours > TIPE > TIPE C > L’évolution des bouchons de liège

L’évolution des bouchons de liège

samedi 3 septembre 2005

Introduction

Dormant à l’ombre de nos caves le vin attend patiemment d’être dégusté. Contenu la plupart du temps dans des bouteilles opaques (pour le protéger de la lumière) ornées de belles étiquettes, signes de son haut rang social, il lui arrive parfois d’être complètement gâché par un fâcheux goût de moisi. Le coupable : le bouchon de liège, cet élément essentiel à la bonne occlusion de la bouteille ainsi qu’à la conservation du vin.

Aujourd’hui de plus en plus de bouteilles sont touchées par ce phénomène inacceptable et gênant vis-à-vis des clients. C’est pourquoi, de nombreux scientifiques se sont penchés sur la question et ne cessent depuis de faire évoluer le bouchon de liège pour le rendre plus maniable et surtout plus fiable allant même jusqu’à le remplacer par des bouchons synthétiques.

Découvrons à présent les évolutions ou révolutions du bouchon de liège à travers le plan suivant ainsi que les six bouchons étudiés, à savoir le bouchon de liège de liège non traité, le bouchon de liège traité, l’aggloméré 1+1 Twin Top® d’Amorim, le colmaté et deux bouchons synthétiques le Supremecorq® et le Nomacorc®

La suite dans le fichier ci-dessous....

L’évolution des bouchons de liège

Messages